"Dons de mémoire" 2013-162 : archives de la famille Balestri

2 medias répartis dans 2 lots

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

134J181 (Cote(s))

Modalités d'entrées

"Dons de mémoire" : collecte d'archives privées sur la Grande Guerre

Présentation du contenu

La famille Balestri a confié aux Archives départementales de la Somme la numérisation d'un ensemble de documents concernant leurs ancêtres Jean-François Pezron, Joseph Maurice Pezron et Emile Perrier.

Jean-François Pezron est né vers 1853. Il exerce la profession de chemisier à Paris. Engagé volontaire durant la guerre de 1870, il sera décoré de la Médaille commémorative de la guerre de 1870-1871 en 1912.

Joseph Maurice Pezron, le fils de Jean-François Pezron, est né le 28 février 1881 à Paris. Il exerce la profession de masseur à Paris. Mobilisé durant la Grande Guerre, il est affecté dans une Compagnie de lance-flammes.

Durant la Grande Guerre, Emile Perrier est affecté au 41 Régiment d'Infanterie coloniale. Il se bat notamment dans la Somme en 1915. Blessé à trois reprises, il sera réformé la troisième fois par la Commission de Réforme réunie le 18 juillet 1916 à Paris, compte tenu de la gravité de ses blessures (ablation de trois doigts et tarsectomie). Il est déclaré invalide des suites de blessures de guerre à 90%, puis à 95 %.

Diplôme de l'école pratique de Massage à Paris décerné à Joseph Maurice Pezron le 2 juillet 1910

Cote/Cotes extrêmes

134J181 (Cote(s))

Date

5 août 1914

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de la Somme

Caractéristiques physiques

diplôme

Origine

Ecole pratique de Massage, 23 rue Saint-Merri à Paris

Biographie ou Histoire

Joseph Maurice Pezron est le 28 février 1881 à Paris, 11e arrondissement. Il est le fils de Jean-François Pezron et de Claire Blanche Beaucousin, chemisiers à Paris. Il épouse Hélène Elsa Domadieu le 23 août 1919 à Neuilly-sur-Seine. Il décède à Paris 7e arrondissement, le 14 janvier 1953. (Source : Archives de Paris. Acte de naissance enregistré dans le 11e arrondissement sous le n° 1012 le 3 mars 1881).

Diplômé de l'école pratique de massage, il devient masseur.

Il est mobilisé durant la Grande Guerre. Affecté au 1er Régiment du Génie du 23 février 1915 au 28 février 1919, il rejoint la Compagnie de lance-flammes 22/10 (devenue 40/6) du 20 novembre 1915 au 28 février 1915.

Joseph Pezron est le cousin de la femme d'Emile Perrier qui a été gravement blessé durant la Grande Guerre.

Présentation du contenu

"L'école pratique de massage et de magnétisme, sise 23, rue Saint Merri, Paris IVème, est dirigée par Hector Durville magnétiseur qui porte le titre de professeur, les directeurs-Adjoints sont les Docteurs Gérard Anaclet Encausse (dit Papus), L. Moutin, P.A. Desjardin de Régla (homéopathe) les administrateurs, MM. Baudelot, Demarest et Durville. L'école est associée à la clinique qu'Hector Durville a également fondée quelques années auparavant, en 1884 dans laquelle il enseigne la thérapeutique magnétique. Elle a pour but de former des praticiens expérimentés et de mettre le magnétisme thérapeutique et le massage « à la portée des gens du monde pour que l'homme puisse être le médecin de sa femme, celle-ci le médecin de son mari et de ses enfants » (Source : "Emergence de la Kinésithérapie en France à la fin du XIXème et au début du XXème siècle, une spécialité médicale impossible, Genèse, acteurs et intérêts de 1880 à 1914", par Jacques Monet. Thèse pour le doctorat en sociologie sous la direction de Michel Offerle, Professeur des Universités Paris I – Panthéon-Sorbonne. Juin 2003).

Mots clés lieux

Mots clés typologiques