Fonds photographique anonyme intitulé "Souviens-toi Français, 1940-1944. Occupation" (31FI)

Déplier tous les niveaux

Funérailles officielles de Gaston Blanchard et de Gaston Défontaine le 4 mars 1946 à Amiens. Portrait de Gaston Défontaine. Portrait de Westphal, ex-commandeur régional de la section S.D. de Saint-Quentin, et de Friedrich Bauklos, ex-adjoint du Commandeur Westphal

Cote/Cotes extrêmes

31FI54 (Cote(s))

Date

1944-1946

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales de la Somme

Caractéristiques physiques

Photographie

Particularité physique

Noir et blanc
Photographies contrecollées sur un support en carton

Dimensions

24 x 32 cm (planche)

Présentation du contenu

- Gaston Défontaine est né en 1914. Ancien officier du 51e R.I. et officier de police, il est fusillé à Attert (Belgique) par la Gestapo le 1er septembre 1944, en même temps que Gaston Blanchard, dont il était l'adjoint dans l'État-Major de la Résistance.

- Gaston Blanchard est né le 5 mai 1898 à Le Quesnel. Docteur en droit, il avait une étude d'avoué rue des Jocobins, à l'angle de la rue Ernest Cauvin. Officier de réserve, il est mobilisé à la déclaration de guerre comme capitaine au 51e R.I. en garnison à Amiens. Grièvement blessé, il est démobilisé et revient à Amiens où il regroupe des anciens militaires du 51e R.I. au sein de l'Organisation de Résistance de l'Armée (O.R.A.). L'O.R.A. comprend dans ses rangs, le commandant Défontaine du corps urbain des gardiens de la paix d'Amiens. En novembre 1943, Léon Tellier (Libération Nord) contacte Gaston Blanchard pour unir les organisations de la Résistance. L'étude d'avoué de Gaston Blanchard accueille alors les premières réunions de ce qui deviendra les Forces Françaises de l'Intérieur (F.F.I.). L'état major de l'Armée Secrète y est créée. Celui-ci comprend Gaston Blanchard et Gaston Défontaine au titre de l'O.R.A. ainsi que les responsables de l'Organisation Civile et Militaire (O.C.M.), du groupe "Charles de Gaulle" et de "Libération-Nord". Gaston Blanchard est fusillé à Attert (Belgique) par la Gestapo le 1er septembre 1944, en même temps que Gaston Défontaine.

Langue des unités documentaires

Français

Notes

Medias en salle de lecture